28 novembre 2006

The Uplift Mofo Party Plan (1987)

umppLes titres de l'album :

   1. "Fight Like a Brave" - 3:53
   2. "Funky Crime" - 3:00
   3. "Me & My Friends" - 3:09
   4. "Backwoods" - 3:08
   5. "Skinny Sweaty Man" - 1:16
   6. "Behind the Sun" - 4:40
   7. "Subterranean Homesick Blues" - 2:34
   8. "Party On Your Pussy" - 3:16 ("Special Secret Song Inside")
   9. "No Chump Love Sucker" - 2:42
  10. "Walkin' on Down the Road" - 3:49
  11. "Love Trilogy" 2:42
  12. "Organic Anti-Beat Box Band" - 4:10

Producteur : Michael Beinhorn

Date de sortie : 29 septembre 1987

Line-Up : The Original One, c'est à dire Anthony Kiedis, Michael Balzary, Hillel Slovak et Jack Irons

Label : EMI

Note : Toutes les chansons sont écrites par Anthony Kiedis, Michael "Flea" Balzary, Hillel Slovak et Jack Irons, sauf la 7e qui est une reprise de Bob Dylan et les pistes 6 et 10 auxquelles ont participé à l'écriture Michael Beinhorn et Cliff Martinez.

Analyse de l'album :
    Les Red Hot Chili Peppers retrouvent enfin leur composition originelle pour nous livrer une bombe, ni plus ni moins.
    Dès l'ouverture, avec le tonitruant "Fight Like A Brave" on sait à quoi s'en tenir : un bon son Funky Punky virilo épileptico sexuel (tiens je suis sûr que Kiedis serait jaloux de ce qualificatif lol). Un bon son qui pousse à hocher la tête, voire à sauter partout ou encore se jeter contre les murs. Un bon "Funky Crime", qui nous amène directement à ce qui va devenir l'hymne survitaminé des Californiens, j'ai bien entendu cité "Me and My Friends". Le très sexuel "Backwoods" nous laisse dans l'ambiance. "Skinny Sweaty Man" le frénétique nous fait patienter jusqu'à "Behind The Sun". Ce titre est psychédélique, sentiment renforcé par les sitars. Il calme un peu le tempo, avec la suivante, une reprise très originale de Bob Dylan.
    Puis c'est parti pour l'explosion sexuelle. Tout d'abord avec le très explicite "Party on your Pussy", qui avait du être renommé à cause du fameux groupe de pression Parents Music Resource Center (le fameux sticker "Parental Advisory, Explicit Content"), qui s'amuse à recenser l'évocation du sexe, de la violence et l'utilisation d'alcool et de drogues dans l'univers de la musique, et on peut dire qu'avec cet album ils ont été servis les intégristes de la bonne conscience. "No Chump Love Sucker", reste dans la même veine, mais avec une bonne guitare qui bave, une ligne de basse des familles, bref très punk. Pour moi l'enchainement de ces deux chansons est l'un des meilleurs des Red Hot Chili Peppers sur l'ensemble de leur discographie.
    Par contre "Walkin' Down The Road" est très indigeste, comme s'ils éprouvaient le besoin de se reposer. Et bien non, "Love Trilogy" est plutôt pas mal, même si c'est loin d'être le meilleur titre. Et l'album se termine comme il avait commencé avec "Organic Anti-Beat Box Band", c'est-à-dire énergiquement.
    Au final The Uplift Mofo Party Plan, rajoute une pointe de rap dans une sauce Punk-Funk-Rap qui tache et qui laisse son auditeur épileptique à la fin de l'album. De plus c'est un album qui ressemble terriblement à sa jacquette, c'est à dire une explosion de couleur.
    Bien sûr on peut reprocher que les Chili's ne font pas dans la dentelle, mais bon, chacun ses inspirations ! On a une seule envie, c'est de s'en remettre une grande louche.
    C'est aussi le premier succès des Red Hot Chili Peppers. Ca y est, leur carrière est lancée serait-on portés à penser...

Ma note : 8,5/10

Posté par Biglazza23 à 11:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur The Uplift Mofo Party Plan (1987)

Nouveau commentaire