25 novembre 2006

Biographie du groupe

Tout commença un jour de 1977, à la Fairfax High-School de Los Angeles, quand un jeune homme un peu farfelu, Michael Balzary, attrape un autre lycéen dans l'unique intention de lui mettre une bonne raclée. Un projet qu'il n'aura pas l'occasion de réaliser, car un autre lycéen tout aussi anormal, Anthony Kiedis, vole au secours de son ami. Michael bat en retraite.

Quelques temps plus tard, Michael et Anthony se recroise, l'animosité a disparu, et une amitié nait entre ces deux marginaux du lycée. Leur bande s'agrandit avec l'arrivée de Hillel Slovak, Jack Irons, Alain Johannes et Keith Barry. Désormais cette petite bande s'appelle "Los Faces", dont tous les membres sont musiciens, sauf Anthony.

A là suite des demandes insistantes de Johannes, Slovak et Irons, Michael accepte de rejoindre leur groupe Anthym en tant que bassiste. Problème, il ne sait pas du tout en jouer. Mais sa dextérité de trompettiste l'aide fortement et très vite il devient un bassiste d'un niveau acceptable. C'est alors que Michael Balzary devient définitivement "Flea" (la puce)

Ce petit groupe se produit alors dans les bars de la Cité des Anges, et c'est Anthony qui présente les concerts.

En 1981, Flea quitte Anthym, pour un groupe de Punk-Rock, Fear, qu'il quittera deux ans plus tard. Anthym continue alors sous le nom de What Is This avec un nouveau bassiste. Mais cela n'empêche pas Hillel, Jack et Flea de jammer frequemment ensemble.


Nous sommes désormais au printemps 1983
. Le trio se produit sur la scène du Rhythm Lounge, avec Anthony qui rappe un poème, "Out In L.A.", sous le nom pompeux de Tony Flow  And The Miraculously Majestic Masters Of Mayhem. Ce qu'il considère comme une farce marche très bien, et c'est ainsi qu'ils se produisent dans divers bars de Los Angeles, avec un public toujours plus nombreux. Ils changent de nom, et deviennnent définitivement The Red Hot Chili Peppers. L'une des plus marquantes de ces apparitions a lieu au Kit Kat Club, un club de strip-tease. Les 4 potes, fâchés de se faire piquer la vedette par les filles dénudées, reviennent jouer en rappel "Fire" de Jimi Hendrix, avec comme seul habit une chaussette sur leur parties génitales. Voilà comment le "cock in sock" devient la marque de fabrique des Red Hot.
Six mois après leur début, EMI leur propose un contrat portant sur sept albums. Mais Hillel et Jack croit plus en leur groupe de longue date, What Is This, qui vient d'être signé par MCA.



Flea et Anthony rentrent en studio début 1984, avec Jack Sherman à la guitare et Cliff Martinez à la batterie. L'alchimie entre les membres et surtout entre le groupe et le producteur, Andy Gill, est absente. On ne retrouve pas sur leur premier album "The Red Hot Chili Peppers", la puissance de leurs prestation scénique. Très brouillon, et avec un rendu très froid, il passe quasi-inaperçu. Si seulement ils arrivait à organiser leur musique...


En 1985, Hillel Slovak remplace Sherman à la guitare. Avec ce nouveau line-up et sous l'égide de George Clinton, leur idole, ils entrent en studio à Detroit, cette fois-ci, car Clinton estime qu'il faut tenir à l'écart des tentations de L.A., surtout en ce qui concerne la drogue, qui commence à prendre de plus en plus de place dans la vie de Hillel et d'Anthony. Cependant ils enregistrent "Freaky Styley", un album largement plus proche de leurs aspirations. On y retrouve ce mélange de Funk, de Punk et de Rap qui fait la singularité des Red Hot Chili Peppers. L’album sort en septembre 1985, et leur offre la reconnaissance aux Etats-Unis, tandis que dans le reste du monde il passe relativement inaperçu.

Début 1986, Jack Irons prend la place de Martinez derrière la batterie. C'est ainsi que le line-up original est enfin reformé. Les concerts s'enchaînent, ce qui permet aux Peppers d'être reconnu comme un groupe de scène. Le line-up original commence mi-mai 1987, l'enregistrement de "The Uplift Mofo Party Plan", produit par Michael Beinhorn, après que les Red Hot aient refusé Rick Rubin. Le troisième album est une vrai réussite artistique, Beinhorn ayant réussi à saisir au vol leur fabuleuse énergie. C'est aussi leur premier succès discographique, il se vendra relativement bien, et les Chili Peppers sont enfin reconnus à l'étranger.
Début 1988, les Red Hot Chili Peppers tournent dans des salles plus grandes. Leur succès dérange, mais ils s'en moquent. Et lorsque les adultes leur reprochent des textes trop crus, ils les renvoient poliment à l'éducation de leurs enfants. En tout cas, ils ne changent pas d'un pouce. Ils veulent rester eux-mêmes.
C'est aussi pendant cette tournée que Slovak s'approche petit à petit du fond. Il ne maitrise plus du tout sa consomation d'héroïne, ce qui a un effet désastreux sur ses talents de guitariste. Les 3 autres envisagent un moment de le virer, mais après tout c'est leur ami il feront tout pour l'aider. Kiedis aussi n'est pas au mieux, mais il a une constitution d'acier, on voit donc moins les effets de la drogue.
Alors de retour à Los Angeles en juin 1988, ils envisagent de créer un nouvel album.


Mais le 27 juin, Hillel Slovak succombe à une over-dose d'héroïne. Il avait 26 ans. Tout le soutien de ses proches échoua au moment même où tous le croyaient tiré d’affaire. Rest In Peace Hillel. Le ciel s'obscurcit pour les Red Hot : Irons entre en dépression après la mort de son meilleur ami et quitte le groupe, Kiedis part s'isoler dans un village de pêcheurs mexicains pour enfin laisser derièrre lui les démons de la drogue. Flea profite de ce break pour s'occuper de sa fille Clara qui vient juste de naître.


Très vite Flea et Anthony se rendent compte que les Red Hot Chili Peppers sont toute leur vie. Ils partent donc en recherche d'un guitariste et d'un batteur. Après plusieurs essais infructueux, leur dévolu se porte sur John Frusciante, un guitariste de génie d'à peine 18 ans, et sur Chad Smith, un batteur baraqué aux faux airs de fan de Hard-Rock. Le nouveau line-up part pour une série de concert et entre en studio, une nouvelle fois sous l'égide de Michael Beinhorn. Mais cette fois-ci, la collaboration est conflictuelle, à un tel point que les sessions d'enregistrement s'arrête alors que le groupe n'a enregistré que 11 titres.
Malgré ces difficultés, le très Punk Mother's Milk sort lors de l'été 1989. Il contient "Knock Me Down" et "Higher Ground", reprise de Stevie Wonder, qui sont de véritables succès, et permet réellement aux Red Hot Chili Peppers de s'exporter, mais aussi "Fire" qui permet de réentendre Hillel à la guitare. Leurs prestations scéniques sont excellentes et l'on ne peut que constater la formidable alchimie qui s'est créée entre les quatre musiciens. Aussi, las du conflit perpétuel avec EMI, qui souhaite obtenir d'eux des titres formatés pour le passage en radio, ils changent de maison de disque : les trois prochains opus sortiront chez Warner.


En mai-juin 1991, les Red Hot Chili Peppers s'enferment dans une villa des collines d'Hollywood
, où les Beatles et Jimi Hendrix ont séjourné, pour enregistrer "Blood Sugar Sex Magik", produit par Rick Rubin. Ce nouvel album est un véritable chef d'oeuvre, et est extrêmement bien reçu par le public et la critique. "Give It Away" et "Under The Bridge" se classent tout en haut des charts, ainsi que l'album. La tournée qui suit est un véritable triomphe. Mais ce succès ne fait qu'inquiéter John Frusciante, qui refuse de vendre son ame artistique et massacre littéralement ses prestations pour montrer son désaccord.
Il claque la porte du groupe en mai 1992 à Tokyo. Le groupe appelle alors à la rescousse Arik Marshall pour la fin de la tournée et le festival "Lollapalooza. Il quitte le groupe après celui-ci. Ils engagent un nouveau guitariste, Jesse Tobias, mais il restera au poste un seul mois.
Flea, lui est frappé du syndrôme de fatigue chronique et sombre dans la dépression, après qu'il ait assisté à la mort de son ami, l'acteur River Phoenix.



 Fin 1993, Dave Navarro devient le nouveau guitariste des Red Hot. Ils tournent ensemble et font une apparition remarquée au festival de Woodstock '94, où ils entrent en scène avec des costumes d'ampoules électriques. Ce n'est que fin 1994 que les Red Hot travaillent sérieusement sur le successeur de "Blood Sugar Sex Magik". Et le travail avance très lentement, notamment à cause de Kiedis, victime d'un blocage d'écriture, due en grande partie à une rechute. "One Hot Minute", toujours produit par Rubin, sort finalement en septembre. Il surprend par sa noirceur, sa tonalité "heavy" apportée par Dave Navarro (n'effaçant pas toute trace du style des Red Hot), mais le succès est finalement au rendez-vous.
Mais la tournée qui suit la sortie de "One Hot Minute", sera très perturbée : Chad Smith se casse le poignet en jouant au base-ball, Anthony Kiedis se fracture le bras en 11 endroits après une chute de moto.
Le dernier concert avec Dave Navarro dans le line-up eut lieu lors du Mont Fuji Festival (Japon), qui sera interrompu après 40 minutes à cause d'un ouragan qui s'était invité, car peu après c'est au tour de Chad de se blesser dans un accident de moto.
Dave Navarro prend la porte du groupe, agacé par l'immobilité forcée du groupe, et surtout il souhaite se recentrer sur son projet solo, auquel Flea et Chad ont contribué.
Voilà donc les Red Hot Chili Peppers à la recherche d'un guitariste pour la énième fois.

Pendant tout ce temps, John Frusciante n'a pas disparu des mémoires. Il a toujours gardé contact avec Flea. Il vient juste de terminer une cure de désintoxication, après que son addiction à l'héroïne lui presque mit les deux pieds dans la tombe. Surtout, il tire un trait sur la brouille qu'il avait avec Kiedis. Au printemps 1998, il jamme avec Chad et Flea, qui en profite pour lui demander de réintegrer le groupe. John accepte avec plaisir, surprennant les autres membres. Ils font quelques concerts, et entre en studio. Et là, les compositions coulent à flot, il ne leur faudra qu'un mois pour enregistrer "Californication", qui sort en juin 1999.
Le nouvel album séduit le monde entier, des millions de copies seront écoulées, "Scar Tissue" le premier single entre directement dans le top ten, les suivants auront le même destin.
Les Peppers partent alors pour une tournée triomphale, à la hauteur de leur succès, séduisant de nombreux nouveaux fans.

Pendant cette tournée, les Red Hot enregistrent le successeur de "Californication", "By The Way", qui fait son apparition dans les bacs en juillet 2002. Et c'est encore un carton monumental, il vient titiller les sommets des charts pendant un long moment. Nettement plus pop que les précédents, il montre la diversité artistique du groupe. En 2004, ils sortent leur premier album live "Live In Hyde Park".

Et en mai 2006 sort leur premier double album "Stadium Arcadium" réussissant un habile mélange de tout ce qu'ils ont fait auparavant. C'est aussi avec cet album qui sera leur premier à être classé numéro 1 presque partout dans le monde, se frayant une place dans la médiocrité musicale de ces dernières années.

Posté par Biglazza23 à 21:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Biographie du groupe

Nouveau commentaire